Adieu les Bobos, Bonjour les Bomos !

pharrell-williams

C’est durant l’année 2000 qu’une appellation, visant à désigner le fameux « bourgeois-bohème« , a vu le jour pour la première fois grâce au journaliste américain, David Brooks.

Si depuis, le terme « bobo » semble s’être confortablement installé au sein des mots de vocabulaires quotidiens du commun des mortels et continue à être utilisé à gogo sur la toile, ce dernier voit ses jours comptés… Un concurrent direct vient de pointer le bout de son « b »…

Et oui, ce qui devait finalement arriver arriva : le mythe autour de ces individus plus que cool, trendy, bourgeois, casual, bohèmes, artistes et chics à outrance, le tout résumé en un seul mot, a finit par lasser. Ce groupe tendance hier encore, sombre peu à peu dans l’oubli.

Ce nouvel arrivant n’est autre que le « bomo« , soit la contraction des termes « beau + moche« .
Comme son nom l’indique, ce mot regroupe la catégorie des jeunes (25-35 ans) en marge qui choisissent de rendre toute pièce mode douteuse ou autre accessoire kitsch tout simplement in et beau.
Autrement dit faire du beau avec du laid, du poussiéreux ou du plus que douteux  : la moche touch !

Pull jacquard vieillot, pantalon façon tapisserie des grands-parents, cheveux décoiffés (gras), couleurs pop façon sixties, folie des paillettes tout droit venue des années 80 ou accessoires dénichés au fin fond du grenier, seront de rigueur pour un look 100% « bomo« . Le tout est de savoir harmoniser sa tenue pour transformer le moche en beau… (ou inversement). ___________________________________________________________________________________

It was during the early 00’s that the famous french appellation to identify the « bourgeois bohemians » has emerged for the first time, thanks to the American journalist David Brooks.

If since the term « bobo » seems to be part of  the everyday vocabulary and continues to be used on the Internet,  its days are numbered … Another competitor pointed the tip of its « b » …

Unfortunately, what was finally predictable happened: the myth around these individuals, qualified as more than cool, trendy, bourgeois, casual, bohemian, chic artists and excessive, all summed up in one word, became boring. 
This group was more than trendy yesterday, but little by little it fell into oblivion.

This newcomer is no other than the « bomo » which is the contraction of « beautiful + ugly. »
Like this word suggests, it includes the 25-35 years old ctegory, who like to choose any kitsh and questionable fashion accessory to turn it into a beautiful piece.
It is the art to create something beautiful with an ugly, dusty or highly questionable object : the ugly touch!

Jacquard old-fashioned sweater, grandparents tapestry pants style, tousled and messy hair, pop colours from the sixties, glitter madness straight from the 80’s or surprising accessories found in the depts of the attic will be needed to create  a 100% « bomo look ».
The key is to know exactly how to mix your outifit to transform the ugly into beautiful…