Les collants s’effilent et défilent

 

Rayés, rouges, noirs, transparents, à fleurs, opaques ou à pois… tous les mêmes. Ils sont d’abord à vos pieds puis vous en font voir de toutes les couleurs. Rien à faire, ils ne tiennent pas le mois. On a beau les chouchouter et les adorer, on finit par adorer les détester ah ça oui! Ils filent toujours au mauvais moment.

Tout beaux, tout neufs, au départ ils vous collent à la peau et vous tiennent dans leurs filets. Ensembles, vous faites une jolie paire. Mais plus le temps passe, plus ils se lâchent, se laissent aller puis finissent par vous filer entre les doigts.

  Partenaires de jeux, ils nous accompagnent partout : grande occasion, soirée arrosée, premier rendez-vous, entretien, dîner ou pique-nique… du moins pendant un temps. Ils ne sont plus aussi malléables, sont trop vite fatigués et ne vous serrent plus aussi fort qu’avant.

Place donc aux adieux déchirants. Notre patience a ses limites et finalement on les jette tous comme des vieilles chaussettes. Pourtant cette lueur d’espoir au fond de nous reste omniprésente et nous rend faible. On replonge rapidement. Trop facilement. Aveuglée par leur beauté, cette fois-ci c’est la bonne on veut y croire.

Triste réalité : on sait toutes parfaitement que l’on va malheureusement signer pour une relation à durée déterminée !

Publicités